top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMuriel Coutant

Embrasser le futur, une métaphore narrative pour les étudiants

Et si tu décidais d’embrasser le futur, comment t’y prendrais-tu pour le séduire ?



C’est ma question favorite pour déjouer le stress qui s’empare de certains des étudiants en fin de parcours, à la veille de leur entrée dans la vie active. 


En les accompagnant dans la définition de leur projet professionnel, je recueille parfois leurs confidences …de manque de « confidence » (en anglais !). Anxiété face au monde du travail, aux responsabilités qui les attendent ; la transition de l’état d’adolescent à adulte charge leur futur de nuages menaçants pour un tiers d’entre eux. Tempête sous un crâne appelle un vocabulaire de tendresse, proche du câlin. Une forme d’airbag pour amortir le choc, pour dissiper l’angoisse.



Ici, Futur prend subitement la forme de l’être aimé. Et ça change tout !



Les réponses à cette question sont souvent poétiques. Exemples choisis pour cette personnification du futur :


✨ « Pour mieux le séduire, je changerais de parfum »,


🌸 « Je l’enlacerais d’abord, avant de poser ma tête dans le creux de son cou »,


🌊  « Je lui donnerais rendez-vous au bord de la mer »,


💚 « Je lui promettrais un amour éternel »,


🐕 « Je ferais comme avec mon chien : je le serrerais contre moi pour lui montrer que je pense à lui" (J'adore !)



Ainsi rêvé, « Futur » devient alors aimable et désirable. Charge à chacun(e) de le séduire quand lui-même reste timide.



Je remercie ces jeunes, poètes sans le savoir, qui s’apprêtent à embrasser leur futur.



Immense gratitude aussi aux Artisans Narratifs, Natacha Rozentalis et Noëllyne Bernard qui me transmettent l’art d’honorer le merveilleux en coaching, avec les Pratiques Narratives.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page